Mon livre, ma friandise.                                                                                                                                              

 
 
« Mon livre, ma friandise », un livre de lecture pour les malades d’Alzheimer.
 
 Maman a toujours  adoré lire. Même malade Alzheimer depuis des années, elle avait toujours un livre  à la main.  Ne plus pouvoir en profiter pleinement ( cognitivement  et  mnésiquement  parlant) lui procurait toujours une souffrance extrême se traduisant par un « tripotage des pages » et  une lecture à voix haute ultra répétitive mais apaisante et sécurisante.
Afin de pallier à ce besoin de lecture rassurant car valorisant, j'ai créé à l’adresse des lecteurs Alzheimer  un concept original, protégé avec mes histoires.
-          Le concept : une histoire par page. Ainsi,  quelle  que  soit la page  ouverte, le malade lit ou relit une nouvelle histoire,  sans la frustration de l’oubli. Il y a vingt et une histoires. Chaque histoire est accompagnée d'une illustration  photo. C’est  un concept qui peut se décliner à l'infini.
-          Le titre :"Mon livre, ma friandise". Ceci,  en référence à  la véritable fixation du malade pour les livres, autant que pour  la nourriture. De plus, c’est un titre chaleureux et accrocheur.
-          Le contenu : De petites histoires variées, avec une pointe d'humour simple, dans lesquelles les malades peuvent  se retrouver. Il n’y a ni table des matières, ni numérotation de pages afin d’aller, comme l’induit la maladie, à l’essentiel. A chaque fin de page, une inscription : « Fin de l’histoire », ceci afin de signifier au malade le passage à un nouveau récit.
-          Le nombre d’histoires : Les lecteurs Alzheimer manquent de repères et  d’initiative.  Ils ont tendance à s’éterniser  sur un livre, par manque de mémoire mais aussi  par sécurité. Ils reviennent toujours au même livre à cause d’un sentiment d’inachevé. Avec seulement  vingt et une histoires courtes, ils finiront par accepter de changer de livre.
-          La longueur des histoires : La mémoire des  malades  s’inscrit désormais dans le court terme. C’est pourquoi, avec une histoire d’une seule page, on évite la montée d’angoisse liée à l’oubli systématique de ce qui s’est passé  à la page précédente. Même si, très  peu de temps après,  le malade ne se rappelle plus ce qu’il a lu, même s’il ne se rappelle tout simplement plus d’avoir lu,  il garde le sentiment  d’achevé, le souvenir fugace d’un moment agréable et rassérénant.
-          Les illustrations : Elles servent à stimuler le langage. En effet, parce qu’ils  perdent  peu à peu le vocabulaire, les malades  ont du mal à nommer les objets. Les illustrations peuvent aussi activer leur capacité de réaction par le biais des images, humoristiques, inédites ou nostalgiques.
-          Les prolongements possibles : Lorsque les malades ne savent plus lire, cette lecture courte donc efficace peut être faite par un aidant : elle régule alors leur humeur, sollicite leur mémoire et les échanges encore possibles.
 J'ai été confrontée à l’Alzheimer de Maman  pendant quinze ans et un constat s’impose : les malades n'ont plus de savoir- faire, plus de repère dans le temps ni l’espace . J’avoue que c'est un véritable « casse-tête »  que de les occuper sans induire stress, dévalorisation donc  angoisse. Mon postulat est donc de les assister, de les occuper sereinement et agréablement  afin de triompher de leur mal-être, ne serait-ce qu’un moment.
 
Bien entendu, il s’agit aussi  de faciliter  leur accompagnement qui, pour être efficace et valorisant,  impose toujours  une succession d’activités brèves et variées.  Cette méthode de  lecture aboutie s’inscrit dans ces activités et peut sans nul doute  faire vivre ou revivre aux malades des  instants agréables qui 
adouciront leur vie et,  de ce fait, celle de leurs aidants, proches ou étrangers.  
Le livre n'est pas relié "collé" et sa couverture n'est pas rigide car le lecteur, très souvent, le plie en deux. Ainsi, le livre ne s'abîme pas et les pages ne se détachent pas.
                                                  
 
 Prix: 7 euros  (hors frais de port). Possibilité de venir le chercher à domicile.
 Pour toute commande, passer par la rubrique "contact".         
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement